Déguisement libre | Les interfaces alternatives

La collecte avr. 16, 2020

Il existe une catégorie de sites internet, assez méconnue du grand public. Elle est cependant très appréciée par les plus "wokes" du monde numérique, ceux qui se soucient de leur vie privée sur l'internet.

Ces sites ont la particularité de se permettre l'accès à des services souvent critiqués, tout en conservant sa position de défenseur du monde numérique. Bon trêve de suspens, de toute façon c'est dans le titre, nous allons parler du monde merveilleux des :

"Interfaces alternative"

Bibliogram, Invidious ou encore Nitter, tant de noms barbares aux sonorités exotiques.

Mais rentrons dans le vif du sujet.

Sujet à vif

Il n'est pas plus dans l'ère du temps que notre sujet d'aujourd'hui.

Gouvernés pas les GAFAM et autres multinationales numériques, il a été prouvé maintes et maintes fois que la plupart des services de l'internet se nourrissent de nos données personnelles. C'est un fait et nous ne reviendrons pas (tout de suite) dessus.

De nombreuses alternatives à tout ça ont vues le jour, des tentatives ou encore des projets à grande échelle qui sont encore massivement utilisés aujourd'hui comme solution d'affranchissement. Et ça c'est cool.

Oui mais, et si on veut quand même les utiliser tout ces services ?

Bonne question, toi qui lis tout ça. Et bien c'est là que les interfaces alternatives entrent en jeu.

J'appelle les remplaçants

Le terme "interface alternative" est assez explicite dans sa formulation, et témoigne d'un objectif de contournement.

Pour faire simple, ce sont pour la plupart des sites internet, créés pour fournir l'accès à d'autres sites sans aller sur ceux-ci.

Bon, j'arrête d'être abstrait, rentrons dans le concret.

Sur l'image de couverture, je vous ai mis les 3 interfaces les plus connues et les plus utilisées. Dans l'ordre de droit à gauche :

  • Nitter : Interface permettant d'accéder à des profils Twitter
  • Bibliogram : Interface permettant d'accéder à des profils Instagram
  • Invidious : Interface permettant d'accéder aux videos Youtube

Mais je vous entends déjà me dire :

"Et alors ? Autant aller sur le site original, je vois pas l'intérêt, gnagnagna"

Vous  n'y voyez peut-être pas l'intérêt, mais je vais vous montrer pourquoi beaucoup de personnes ne pensent pas comme ça (moi compris).

Tout d'abord, il faut souligner la tendance actuelle de placer des trackers, des espèces de mouchard, partout sur les sites web que vous consultez. Lesquels vont rapporter votre activité à ceux qui gèrent le site. Ce qui peut inclure des choses comme la durée pendant laquelle vous vous arrêtez sur un élément, ou encore le déplacement de votre souris.

Toutes ces choses, en plus des milliards de scripts qui font tourner l'interface ou encore les pubs, ralentissent le site web. Et c'est d'autant plus significatif pour les détenteurs de petites connexions.

Et c'est que ces interfaces démontrent leur utilité !

Ces interfaces nous proposent des versions plus légères, sans tracking et sans pub, de sites pas très soucieux de notre vie privée.

Pour comparaison, Nitter est à peu près 15 fois plus léger que Twitter sur certains profils.

Il y a aussi Bibliogram qui nous dit ça sur sa page d'accueil :

"Bibliogram est un site web qui reprend les données des profils publics d'Instagram et les met dans une page plus conviviale qui se charge plus rapidement, donne des images téléchargeables, élimine les publicités, génère des flux RSS et ne vous incite pas à vous inscrire."

Et ça nous présente un autre avantage non négligeable : Il n'est plus nécessaire de posséder un compte pour avoir accès au contenu de ces plateformes. Et là, fini la frustration du FOMO créée par ces plateforme. On suit qui on veut, depuis où on veut, grâce à la technologie RSS mise en place par ces différentes interfaces.

Pour faire rapide, le RSS c'est un format de données, qui une fois mis en forme va permettre d'être au courant en temps réel de ce qui est partagé via ce format.

Si vous voulez un exemple, vous pouvez cliquer sur l’icône qui ressemble à une antenne en train d'émettre, dans la barre tout en haut du blog, à gauche de l'icône de loupe.

exemple du format RSS, on voit plein de balises HTML et plein de texte correspondant aux articles du blog
Voilà ce qu'on obtient après avoir cliqué sur l'icône dans un navigateur Firefox

Ça va afficher un truc tout dégueu, mais une fois le lien de cette page placé dans un agrégateur RSS, ça permet d'être au courant de toutes les nouveautés sans retourner sur le site original (comme ce blog par exemple, coucou les gens qui me lisent via RSS 👋).

Image de mon agrégateur RSS, celui de Nextcloud, rempli d'articles, avec différentes catégories dans le menu de gauche
Allure de mon agrégateur RSS avec tout plein de contenu venant de différents sites

Et donc ces interfaces alternatives génèrent ces fameux flux RSS, et permette de suivre n'importe qui depuis son agrégateur. On peut alors très facilement se faire un fil d'actualité avec des comptes Twitter(via Nitter), Instagram(via Bibliogram) ou même Youtube(via Invidious) au même endroit sans avoir besoin d'aller sur chaque site indépendamment pour voir les nouveautés !

Pour me donner un air de G33k™ je terminerais cette explication par :

"Un seul fil d'actualité pour les suivre tous"

Autrement, les liens que je vous ai partagé plus haut sont les liens des interfaces officielles. Et c'est là que je vais devoir aborder un autre point.

L'autre point, la décentralisation

J'avais déjà survolé ce point de manière théorique dans mon article sur Disroot et TWTXT, alors je vais juste vous rendre ça plus concret dans ce sujet.

Vous vous rappelez quand je vous ai parlé d'instances officielles ? J'espère que oui, c'était 4 lignes plus haut. Et bien ce qu'il faut savoir c'est que ces services ne sont pas dédiés à être uniques, ça serait reproduire le principe de la centralisation que Twitter, Instagram, Youtube utilisent. C'est le principe qui dit que si le site principal fonctionne pas, le service complet ne fonctionne pas.

Ce que font ces instances, c'est qu'elles fournissent le code source de leur site gratuitement, et encouragent quiconque de mettre en en place leur service sur internet. Chacun de ces sites se nomme "instance", et c'est pour ça qu'on peut trouver plein de Nitter, de Bibliogram, ou de Invidious sur l'internet avec des addresses différentes.

Par exemple, sur cette page, vous avez les liens vers toutes les instances Invidious recensées. Et ça implique quoi ? Ben je vais vous le dire : si une instance ne fonctionne plus, il vous en reste pléthore ! Le service fonctionnera toujours tant qu'il y aura des personnes pour faire tourner des instances.

Ça permet également de ne pas surcharger un seul site, et de réduire le coût de maintenance en partageant les utilisateurs avec d'autres sites.

Ce principe de décentralisation s'étend à travers un énorme écosystème, qui peut par exemple interconnecter les instances de certains services entre elles. Une des fédérations la plus connue étant le Fediverse, dont les différents services interconnectés sont listés sur la page Wikipédia.

Quelques plateformes fédérées de médias sociaux et leur interconnexion dans le fediverse (source: Wikipedia)

Bon j'avoue m'être un peu égaré du propos de l'article. Je récapitule.

TL;DR

Les interfaces alternatives sont un ensemble de sites avec comme principal objectif de distribuer le contenu de plateformes peu soucieuses de notre vie privée, via une interface plus rapide, sans pub et sans tracking.

Je les utilise au quotidien, ne serait-ce pour suivre le compte Instagram de mon amoureuse via le flux RSS généré par Bibliogram, sans avoir besoin de créer un compte ni de retourner tous les jours sur ce réseau social qui ne m'intéresse pas.

Je peux suivre des chaînes Youtube via Invidious et être notifié des nouvelles sorties de vidéo, le tout sans donner mon âme à Google, ou encore sans cliquer sur cette satanée cloche.

Et c'est sans parler du bonheur de suivre des comptes Twitter via Nitter, sans la pollution visuelle et les recommandations en tout genre.

Conclusion

J'ai conscience que cet article peut être difficile à digérer pour ceux qui n'ont pas totalement acquis cette culture et cette utilisation du ouaibe.

J'ai abordé beaucoup de notions dans ici, des technologies qui paraissent abstraites et des termes précis qui peuvent ne pas évoquer grand chose. Cet article, et comme beaucoup d'autres, a été écrit dans un objectif d'informer une majorité tout en restant ludique et intéressant.

Je me voyais mal parler de certaines choses sans explication en vous mettant des liens de partout, et en promettant un article sur le sujet dans le futur (qui de toute manière aurait eu des chances de ne jamais voir le jour). C'est pourquoi j'espère que le flux d'informations dipensé ici a réussi à établir un bon équilibre entre "contenu indigeste" et "partage de connaissances".

:)


PS : J'ai passé beaucoup trop de temps sur cette image d'entête, merci de respecter mes compétences sur GIMP.

PPS : Il existe une extension navigateur, Privacy Redirect (disponible également sur Chrome) qui va automatiquement changer vos liens Twitter, Instagram et Youtube vers des interfaces alternatives. Un bon moyen pour ne plus se prendre la tête et protéger un peu plus sa vie privée. Vous pouvez même spécifier l'instance que vous voulez pour chacun des services.

Von

Moi c'est Von, un "wannabe" humain qui a pour habitude de procrastiner trop souvent.