/ La collecte

Le fil noir jetable | Darkwire.io

Plop à tous.

Aujourd'hui on va rester dans le domaine de la communication textuelle avec un petit site que j'ai découvert et qui peut être bien pratique dans certains cas.

Vous n'avez jamais rêvé de pouvoir discuter avec un pote ou un groupe de potes dans une discussion jetable ?

Eh bien c'est désormais possible grâce à Darkwire.io !

Darkwire c'est un site qui ouvre un chat jetable avec une adresse aléatoire ou définie par un utilisateur.

'Chai pas si vous situez un peu les mails jetables type hostux.ninja, ou yopmail pour les plus anciens. Ben là ça suit un peu le même principe.

Quand on arrive sur le site, on est directement plongé dedans avec une fenêtre de chat qui ressemble sensiblement à celle-ci :

On peut voir directement plusieurs informations :

  1. Tout d'abord en haut à gauche on peut apercevoir une suite de caractères qui est recopiée à la fin de l'URL du site. C'est l'identifiant du salon, qui va permettre à vos potes de vous retrouver vous et pas une discussion portant sur le fait que les charentaises ça peut aussi se porter l'été. (Sauf si vous faites partie du club de ceux qui mettent des charentaises l'été, dans ce cas ne tenez pas compte de ma remarque)
  2. Ensuite un petit cadenas grisé, qui va vous permettre de bloquer l'accès au salon de chat une fois que tous vos potos seront là.
  3. Les petits bonhommes avec le "1" à côté signifie combien de personnes sont actuellement connectées au salon. En cliquant dessus on affiche la liste exhaustive de ceux-ci.
  4. En passant à droite, on a la possibilité de créer un nouveau salon, qui va s'ouvrir dans un nouvel onglet.
  5. Puis viennent les paramètres, pour changer de langue (c'est moi que j'ai fait les traductions françaises en plus), donner quelques infos sur comment ça marche et désactiver le son du chat. Non, ça n'empêchera pas votre chat de vous gueuler dessus pour avoir plus de pâtée.
  6. Et enfin un bouton "À propos" pour en savoir un peu plus sur le projet, la politique d'utilisation et tout ces trucs. (Bon ça il m'a pas demandé de le traduire par contre. Déso.)

Comment ça marche ?

Petite démo :

'Z'êtes scotchés hein ?

Nan mais sans rire, si vous savez taper au clavier alors vous n'avez rien de plus à savoir. Et non, je ne ferai pas d'article sur "comment taper au clavier".

Le principal c'est de partager l'adresse de son salon pour que des gens puissent y aller.

Après attention, petite astuce du turfu, vous pouvez changer l'identifiant du salon par ce que vous voulez pour rendre l'accès plus simple à des conversations régulières entre plusieurs personnes. Par exemple, il est possible de rejoindre https://darkwire.io/club-des-charentaises-l-ete pour votre plus grand plaisir.

Darkwire génère aussi les pseudos des utilisateurs, de la même manière que l'identifiant du salon. Mais ne craignez rien ! Une des rares commandes permet de modifier son pseudo façon IRC :
/nick nouveau_pseudo_trop_cool

Il intègre également la possibilité de partager des fichiers, ce qui est toujours bon à préciser.

Et la sécurité alors ?

Je suis content que tu me demandes ça petit chenapan.

Le site utilise la Web Cryptography API pour chiffrer les messages, avant de les transmettre via WebSockets.

Pour faire moins technique, vos messages sont rendus illisibles sur votre navigateur, avant de les envoyer directement chez les gens connectés dans le chat. Ce qui veut dire que les messages ne sont pas lisibles pendant qu'ils sont envoyés, et qu'ils ne sont stockés que sur les navigateurs des gens du chat, rien en ligne. Ça peut paraître basique, mais c'est plutôt efficace en terme de sécurité.

Autre point sécurité, lorsque vous quittez le chat, tous les messages stockés sur votre ordinateur sont supprimés. Ce qui signifie qu'il ne reste plus aucune trace de la conversation lorsque la dernière personne à quitter le chat... euh... le quitte. Plutôt cool hein ?

Pourquoi pas un autre chat jetable ?

Parce que j'ai été payé. (non)

Parce qu'au bout d'un moment une litière c'est chiant. (non)

J'avais longtemps cherché un chat jetable qui soit simple à utiliser, sans avoir besoin de remplir des trucs avant d'accéder au chat.

Ça n'a pas été très facile, au début j'avais utilisé ChatCrypt, mais en dehors de son look affreux, il intègre des trackers Google et Facebook... Autant vous dire que tout de suite ça perd tout son sens.

Puis en faisant des recherches pour cet article pour trouver d'autres outils, je suis tombé sur Cyph. Et, euh.. Il a l'air de faire le taff hein, et d'avoir une sécurité assez vénère, mais il affiche des popups de permissions, c'est long de se connecter à un chat, et ils ont pour but d'étendre ça aux entreprise en proposant des forfaits payants qui transforme le machin en un genre de Skype :/ Ça s'éloigne de mon mode de pensée et du coup je l'ai pas gardé.

Du coup, Darkwire ça me plaît beaucoup plus, c'est plus intuitif, le code est ouvert (celui de Cyph aussi je crois, mais je sais pas si ils en gardent pas un peu sous le manteau) et ça fait pas peur quand on arrive dessus.

Darkwire est également dans la liste des apps à ajouter dans YunoHost, et j'ai hâte de voir ça pour le mettre sur mon serveur :)
(Petit point rapide : YunoHost c'est un système d'exploitation qu'on installe sur un ordi, pour le transformer en serveur et héberger plein de services hyper facilement chez soi)

Et donc ?

Et donc bah... euh... C'est un outil destiné à un usage spécifique mais qui peut trouver son utilité chez pas mal de personnes.

Pour moi ça fait partie des trucs que si tu sais pas que ça existe tu t'en fous, mais le jour où t'en as besoin tu te dis que c'est pas mal et que t'es juste passé à côté. Moi je fais ça autrement, je force les gens à s'y intéresser dans la période où ils s'en foutent.

N'empêche que, on peut trouver plein d'utilités cachées à ce genre d'outils. Genre pour se partager des trucs entre son téléphone et son ordi, mais bon, ça c'est le sujet d'un prochain article. (WINK WINK JE FAIS UN CLIN D'OEIL DISCRET)


(Un énorme merci à Troll et toutes ses bonnes idées pour améliorer l'article, et à Doshirae pour ses corrections des vieilles fautes nulles que j'ai osé faire)


Crédit image : unsplash-logoGary Chan

Modifiée avec : PHOTOMOSH